BFP-Rando-de-Jouques

Boucle la ronde de Jonques


RETOUR DE LA RANDONNEE – RONDE DE JOUQUE

dénivelé_totalDifficulté : facile
Niveau 1 etoile-icone-4268-16  
Distance : avec les variantes et visite du village environ 11 kms Durée totale : 4 heures 
Dénivelé maxi : 375 m 
Dénivelé total : 250 m 
Balisage : GR9 rouge et blanc et PR Jaune
Période de l'année : Toute l'année, recommandé l'hiver mais sauf l'été car grosses chaleurs, accès règlementé 
Inconvénients de cette rando : des passages sur des routes goudronnées et en plein soleil (à proscrire durant l'été)

La randonnée organisée par BFP,  le dimanche 7 février 2015 au départ devant l’Eglise Saint-Pierre de Jouques a été l’occasion d’effectuer une reconnaissance avec un groupe convivial. 5 participants s’étaient donnés rendez-vous malgré les raffales de vents annoncés dans le département. Mais nous étions à l’abri du vent (15/20 km/h maxi) et le parcours s’est fait sous un soleil radieux, une journée magnifique pour la saison. Et pour amplifier la beauté des paysages, dame nature nous a gratifié d’un beau manteau neigeux recouvrant encore par endroit une bonne partie des chemins. Quand la nature revêt son beau manteau neigeux, les paysages deviennent magiques !


Un retour sur cette journée avec quelques photos de la balade.

Nous découvrirons au fil du parcours l’Eglise Saint-Pierre, notre Dame-Dame-de-Consolation, des oratoires, une vue sur Notre-Dame-de-la-Roque. Nous pourrons profiter du magnifique panorama de la Vallée de la Durance. Pour finir par une visite du village pittoresque de Jouques, ses allées ombragées, ses demeures médiévales, ses 6 fontaines… Au cœur du village, deux sites retiendrons notre attention : l’ancienne résidence d’été des archevêques d’Aix et le château des Arbaud-Jouques.


BFP-Rando-Ronde-de-Jouques (43)A noter qu’il y a 3 parking dans Jouques. Le premier près de l’église Saint-Pierre était plein pour la cérémonie religieuse. Donc conseil : se garer avant 10h30-10h45. Le second, sur la place, l’était aussi par les nombreux jouquards venus faire leur marché. Le troisième se situe à la sortie du village.

Départ devant l’Eglise Saint-Pierre, nous bifurquons directement à gauche en suivant le balisage du GR 9 sur le chemin des Baumes. Nous suivons alors un beau sentier empierré, nous passons devant un oratoire puis nous nous engageons à droite sur une petite route goudronnée avant d’emprunter la calade s’élevant dans les bois vers le second oratoire.

Ensuite nous prenons le chemin sur la droite pour remonter la piste plein nord en direction de Camp de Mery (balisage jaune du PR). On aura laissé au préalable le GR 9 sur notre droite au croisement car le retour se fera par cette piste.

Nous restons donc sur la voie principale, nous passons sous des lignes à très haute tension (THT de 400 000 volts, attention aux oreilles, ne pas s’attarder!).  Nous arrivons à une zone cultivée et au niveau d’un cabanon, le chemin se rétrécit. Environ 50 m plus loin, nous descendons le sentier à droite qui longe les barres rocheuses pour arriver dans un vallon. Ici le balisage n’est pas facilement repérable, peut être que la neige et l’hiver auront effacé quelques traces…nous avons donc improvisé une petite variante pour finalement revenir sur le tracé jaune (attention ! ne pas continuer vers la N96).

Ensuite la partie plus ardue de cette randonnée mais accessible : un sentier qui s’élève en balcon, traverse des petites barres rocheuses pour aboutir sur un plateau après un bel effort de montée. De cet endroit, nous pouvons déjà avoir un beau point de vue sur la Vallée de la Durance .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques mètres plus loin nous pouvons apercevoir la Chapelle Notre-Dame-de-Consolation. La Chapelle Notre-Dame-de-Consolation du 12ème siècle et a été restaurée par l’association « les amis de Jouques« . Elle est aussi l’occasion d’un pèlerinage annuel au moins de septembre. Elle a été construite sur le site d’un ancien oppidum gallo-romain environ 300 à 100 ans avant J.C. et comprenait un ermitage.


La légende de Notre Dame de Consolation raconte qu’une jeune orpheline, nommée Marie, menait paître les moutons sur cette éminence. Pieuse et pure, elle passait son temps à prier. Or, deux jours de suite, elle vit ses moutons se ranger en cercle et demeurer immobiles. Le troisième jour, un agneau entra dans le cercle, gratta la terre et se mit à bêler longuement. Intriguée, la pastourelle…., se met à creuser. Sa houlette atteint une dalle pesante sous laquelle repose une gracieuse statue de la sainte Vierge. Lui élever un autel fut son premier souci. Chaque jour elle déposait à ses pieds un bouquet fraîchement cueilli… Elle qui avait jusque là pleuré ses parents cessa d’être triste : elle nomma la statue Notre Dame de Consolation. Un soir des lueurs éclairèrent le plateau. Le lendemain un pèlera leur raconta qu il avait vu la bergère agenouillée, les yeux… fixés sur la Madone en un dernier regard d’amour. … l’extase de Marie s’était achevée au paradis. Les gens de Jouques adoptèrent la sainte demeure et en firent une chapelle.


 Le temps de visiter le site et de prendre quelques photos et nous repartons en revenant à l’intersection. Nous montons légèrement vers l’est pour arriver sur une piste forestière puis une petite route goudronnée. Nous plongeons alors dans le vallon de Saunaresse, nous aurions pu faire une variante et le contourner en prenant par les Bourgades. (Variante : le balisage officiel jaune continue légèrement vers le nord dans un ample virage à gauche). Au carrefour, nous bifurquons à droite pour retrouver le GR9 (dont une partie est malheureusement goudronné !) puis nous continuons vers le sud et nous empruntons le chemin de Gouiranne à droite pour traverser le hameau de Bèdes. Un autochtone nous montre le chemin.

Nous dépassons le hameau de Bèdes (très connu pour ses traversées de hérissons aux heures de pointe)…

Attention traversée de hérissons !!!!
Attention traversée de hérissons !!!!
BFP-Rando-Ronde-de-Jouques
Le vélo du facteur??

…et ses boites aux lettres double emploi…

 

 

 

…pour arriver à un champ de thym en surplomb, idéal pour notre pause pique-nique en plein soleil sous fond de paysages enneigés.

Après un bon repas et un café chaud (merci à Richard et Anne), nous redescendons du champ de thym pour suivre la direction de Caucadis par un sentier boisé plus étroit serpentant jusqu’au carrefour emprunté le matin, le sentier de gauche en début de parcours.

Quelques pas enfin pour rejoindre l’Eglise Saint-Pierre et passer à proximité de Notre-Dame-de-la-Roque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous continuons dans le vieux village, Jouques est un village perché médiéval. Ses rues typiques étroites, ses vieilles pierres, ses fontaines, font le charme de ce village.


Il y a plus de 12 fontaines dans le village dont la plupart sont alimentées par la source de la Traconnade. On ne peut parler de Jouques sans évoquer la famille noble d’Arbaud, qui a rendu d’importants services à l’Etat, aux armées ou dans la magistrature. La commune compte plus d’une dizaine de chapelles son territoire, l’ancienne résidence des archevêques d’Aix, des églises, le château d’Arbaud. Jouques conserve de nombreux témoignages de son histoire médiévale et sacrée.

Nous finissons cette randonnée au bord du Réal de Jouques, prend sa source près de Rians. Il est alimenté par plusieurs sources : Fontchaude, la Palunette et, surtout, Traconnade, et quelques ruisseaux temporaires dont la Revelette, le Saint Bacchi, le Vallon de la Pie ou le Vallon des Cudières.  Il présente une longueur de 20 km. Il rejoint la Durance sur la Commune de Peyrolles après avoir franchi le canal EDF.

BFP-Jouques-herissons Nous avons alors terminé cette petite boucle de reconnaissance. Nous voulions boire un chocolat chaud mais les bars ou salons de thé, même un samedi am, ne sont pas légions ! Merci à tout le monde pour ce moment de convivialité dans l’esprit de l’association.

A bientôt sBFP-merciur les sentiers de randonnée ! et merci à tous pour votre participation et votre bonne humeur.

A faire aussi dans le coin : la randonnée à la chapelle Sainte-Consorce, sur le Concors),


1. Les paroisses du diocèse d’Aix, leurs souvenirs, leurs monuments, abbé m. constantin, A. Makaire, imprimeur de l’archevêché, 1890

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s